Phobos (tome 1) de Victor Dixen

20180119_101905

Six prétendantes d’un côté.
Six prétendants de l’autre.
Six minutes pour se rencontrer.
L’éternité pour s’aimer.

Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d’un même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l’œil des caméras embarquées. Ils sont les prétendants du programme Genesis, l’émission de speed-dating la plus folle de l’Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars.

Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l’une des six élues. Elle a signé pour la gloire. Elle a signé pour l’amour. Elle a signé pour un aller sans retour.

Même si le rêve vire au cauchemar, il est trop tard pour regretter.

J’arrive après la bataille pour vous parler de Phobos dont le succès auprès des lecteurs n’est plus à prouver ! Mais je me lance quand même.

Encore une dystopie YA… Oui, mais, ça fonctionne et on ne s’en lasse pas. Il faut dire qu’on a pas lu ça autre part à ma connaissance. Un voyage sur Mars pour coloniser la planète avec 12 adolescents, vedettes d’une télé-réalité d’un nouveau genre.

Un roman addictif

On tourne les pages sans vraiment s’en rendre compte pour découvrir avec un plaisir farouche les douze candidats aux caractères très différents mais complémentaires. Les personnages relèvent parfois du cliché mais, quand on creuse, leur double visage se révèlent à nous et c’est là que le roman devient réellement addictif. Finalement, nous nous surprenons à devenir nous-même spectateurs de cette télé-réalité, à un détail près : à l’inverse du public et des candidats nous connaissons les vraies motivations du programme Génésis.

Une héroïne déterminée

Il y a douze candidats mais c’est à travers les yeux de Léonor, une jeune française, que nous découvrons l’aventure Phobos. Abandonnée à la naissance dans une poubelle, salariée dans une usine de fabrication de pâtés pour chiens, elle voit en Génésis l’opportunité de s’inventer une nouvelle vie, de repartir à zéro. Léonor en a bavé et elle en porte les marques sur son dos, une brûlure qu’elle appelle sa salamandre. Derrière sa chevelure de feu se cache une jeune fille aux multiples facettes. Réservée mais déterminée, imparfaite et éblouissante…

Un aller sans retour

Ce premier tome se concentre sur le voyage des candidats rythmé par les speed-dating et nous les quittons, quelques mois plus tard, juste avant l’atterrissage sur Mars. Le voyage aurait-il tourné au cauchemar ? Le suspens est à son comble, j’ai d’ailleurs failli enchaîner tout de suite avec le tome 2 puis me suis ravisée pour faire durer le plaisir. Un premier tome plein de surprises !

Publicités

6 réflexions sur “Phobos (tome 1) de Victor Dixen

  1. Je vois ce livre dans toutes les librairies et je me rappelle qu’à sa sortie, je voulais absolument le lire. Depuis, j’avais oublié quelle était l’intrigue, mais maintenant que tu m’as fait une piqûre de rappel, je ne vais plus tarder à le télécharger sur ma liseuse ^-^

    J'aime

  2. Hey ! Je l’ai enfin terminé ! J’ai eu un peu de mal au début à me plonger dedans mais effectivement c’est hyper addictif et on a hâte d’avoir la suite !! 🙂 J’aurais sans doute pas dû le lire si tôt après « Les porteurs » car ce n’est pas un coup de cœur non plus ^^

    J'aime

Laisser un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s