Ça – d’Andy Muschietti

Ca

Et voilà, on y est, cela faisait des mois que j’attendais la nouvelle adaptation de « ça » par Andy Muschietti le réalisateur de Mama. Je ne gardais en souvenir que quelques bribes un peu traumatisantes du téléfilm des années 90 que j’avais entraperçu au dessus de l’épaule de mes frères et sœurs, bien plus âgés que moi ! Je n’ai jamais regardé en entier le premier Ça mais, depuis, j’ai découvert l’univers de Stephen King qui est devenu une de mes valeurs sûres.

Revenons sur l’histoire, qui dans cette nouvelle version se situe dans les années 80 dans une petite ville du Maine, à Derry. Nous suivons sept jeunes adolescents qui se plaisent à s’appeler le « club des ratés ». A la suite de nombreuses disparitions d’enfants la bande va mener l’enquête et se confronter à leur plus grande peur qui se matérialise sous la forme d’un clown : ça (ou Grippe-sou pour les intimes). Tous les 27 ans, « ça » renaît des égouts pour venir enlever des enfants et, bien entendu, les terroriser (et nous aussi, par la même occasion).

ca-it-2017-film-photo-club-des-rates

Alors ? Qu’est-ce que ça donne Ça version 2017 ?  Et bien c’est très bon ! On notera la ressemblance avec la bande d’enfants de Stranger Things (d’ailleurs un des acteurs joue aussi dans la série), ce qui n’est pas pour nous déplaire ! On y retrouve à la fois cette atmosphère étouffante, l’ambiance des années 80 accompagnée d’une bande-son géniale et l’humour de ces adolescents « ratés » qui en sont d’autant plus cool : un mélange qui fonctionne parfaitement.

Évidemment, on est obligé de noter la performance de Bill Skarsgard qui interprète « Ça ». Je l’avais déjà vu à l’œuvre dans la série Hemlock Grove où il était déjà très bon. Son physique particulier colle très bien au personnage du clown, il est à la fois terrifiant et drôle. Enfin, drôle, je me tordrai pas de rire avec lui, on s’entend !

Mais c’est ce que j’aime dans ce nouveau Ça…. Cette dualité qui fait du film d’horreur autre chose qu’un film d’horreur. On sursaute, mais on rit, ça fait peur, mais c’est beau à la fois. Oui, c’est beau, j’ai trouvé dans ce film beaucoup de poésie et une réflexion vraiment intéressante sur l’enfance et son imagination sans limites qui peut basculer vers la terreur, sur l’adolescence et sa fuite vers l’inconnu et, face à tout cela, une bande de gamin qui va puiser tout au fond d’eux le courage pour affronter leurs peurs. Pour affronter « ça ».

Et je viens de le remarquer… Cette deuxième version sort 27 ans après la première… coïncidence ? Heureusement, nous n’aurons pas à attendre autant pour le prochain retour de « ça », puisque le deuxième film est prévu pour 2019 : vivement !

863789

 

 

Publicités

5 réflexions sur “Ça – d’Andy Muschietti

  1. Les films d’horreur, c’est pas trop ma tasse de thé, mais, après avoir lu ton commentaire, celui-ci me tente.
    Donc j’y cours!!!
    Mon avis suivra quand je l’aurai vu.

    J'aime

  2. bon, ben, je reviens du film…
    je suis mitigé…
    tout le côté amitié ou rivalité entre enfants m’a beaucoup plu
    le côté clown qui, soi disant fait peur, un peu moins
    surtout que les effets sont un peu prévisibles!!
    mais bon!!

    J'aime

  3. Ah oui « Ça », j’avais adoré les 2 téléfilms, j’en ai fait des cauchemars d’ailleurs lol J’aimerais bien lire le livre.
    Mais j’attendrai de voir ce nouveau film chez moi, pas au ciné, sinon je vais trop sursauter 🙂
    Pour le fait que ça sorte 27 ans après, c’est forcément fait exprès oui, c’est bien vu ^^

    J'aime

Laisser un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s