J’ai écrit un livre

DSCN4342

J’aime écrire depuis toujours. Petite, j’inventais des histoires que je faisais lire à mon père, toujours très enthousiaste. Ensuite j’ai découvert les blogs où j’ai d’abord critiqué des films aux côtés de mon amie Yuna, puis des livres et aujourd’hui, avec Carnet au beurre salé je m’ouvre à tous les sujets, pour autant que ça me plaise et que ça m’inspire. L’écriture a eu aussi une place dominante dans mes études puisque qu’après avec suivi un bac littéraire j’ai obtenu une licence de lettres moderne puis un master métiers du livre. Bon, vous voyez, j’aime les livres autant que j’aime les mots. Cependant, je n’ai jamais eu confiance en ma plume.

À la fameuse question « tu aimerais écrire un livre plus tard ? » j’ai toujours été timide et préférais répondre que je les lisais, c’était déjà bien assez. Mais l’idée m’est restée dans un coin de la tête et c’est finalement devenu une sorte de challenge, une preuve à moi-même que je pouvais y arriver. Je suis donc fière de vous présenter mon analyse du Misanthrope de Molière que j’ai eu la chance de publier aux éditions Lemaître en ce début de mois de juillet. Alors, certes, je n’ai pas écrit un roman mais l’écriture de ce petit ouvrage m’a passionnée, et au fond, m’a ouvert la porte à de nouveaux possibles.

Analyse d’oeuvre, Le Misanthrope de Molière, rédigée par Julia Prevosto, 2016.

Janvier 2016

Si vous me connaissez ou que vous avez lu mon article sur mon activité de freelance, vous savez que mon métier me permet de varier les missions : correction, rédaction, analyse éditoriale… Au mois de janvier alors que j’écumais les sites d’emploi réservés aux freelances je suis tombée sur une annonce d’une maison d’édition recherchant des auteurs pour enrichir leur nouvelle collection destinée aux analyses de grandes œuvres.

Ni une ni deux, je propose ma candidature et, quelques jours plus tard, reçois une réponse favorable. Génial ! Après quelques échanges avec l’éditrice je choisis dans une liste qu’elle me propose l’œuvre sur laquelle je vais travailler : ça sera Le Misanthrope.

Non, je ne suis pas une mordue de théâtre et je n’admire pas Molière au point d’avoir toujours rêvé d’écrire un livre sur lui. Mais, j’aime beaucoup cette pièce et l’ai étudiée en licence, je me sens donc à l’aise et n’ai pas trop envie de sortir de ma zone de confort pour une première analyse !

DSCN4353

Février 2016

C’est parti, je commence la rédaction de mon analyse début février. C’est drôle, d’habitude je suis de l’autre côté du miroir. Je corrige, met en page et guide les auteurs. Maintenant, c’est moi, l’auteur. Ça n’est pas sans me déplaire ! Muni de mon carnet, d’un stylo, de mon ordinateur et de nombreux ouvrages sur Molière et sur Le Misanthrope je remplis peu à peu les pages de mon livre.

Pour cette rédaction j’ai suivi une charte éditoriale que l’éditrice fournit à ses auteurs. Ainsi, la collection est harmonisée et suit exactement la même structure. C’est très bien, et cela me permet d’aller à l’essentiel lorsqu’il le faut et d’approfondir à d’autres moments.

Fin février, mon analyse est terminée, je la renvoie à l’éditrice et attend son retour.

DSCN4350

Mai 2016

C’est en mai que je reçois des nouvelles de mon manuscrit. Cela peut paraître interminable pour certains, mais connaissant l’envers de l’édition, je sais à quel point les délais sont difficiles à tenir, spécialement lorsque les publications sont nombreuses. L’éditrice me renvoie donc mon manuscrit relu soigneusement et me demande de le relire à mon tour afin de valider ses corrections.

Une fois mon travail de relecture terminé je lui renvoie de nouveau mon analyse qui part définitivement en correction et en mise en page.

Juillet 2016

Et voilà, nous y sommes ! À ce jour vous pouvez trouver mon analyse du Misanthrope de Molière sur Amazon (entre autre) en cliquant ici.

J’ai oublié de préciser que la maison d’édition Lemaître est spécialisée dans le livre numérique, mais vous pouvez aussi vous procurer mon livre en format papier puisqu’ils ont opté pour l’impression à la demande.

En revenant mois par mois sur ce travail d’écriture j’ai voulu vous montrer l’envers du décor à travers la rédaction puis l’édition. J’espère que cela vous aura intéressés.

Pour finir, voici le résumé que la maison d’édition a écrit pour mon livre, je le trouve juste et complet, je n’en dirais donc pas plus :

Alors qu’il a vu plusieurs de ses pièces interdites, Molière fait jouer Le Misanthrope dans lequel il propose une réflexion sur les mœurs de son temps. Alceste, écœuré par la duplicité des hommes, finit par développer une aversion pour le genre humain. Pourtant, aussi misanthrope qu’il se définisse, l’homme est sous le charme de Célimène, une jeune courtisane qui séduit nombre de personnes. Avec toute la finesse qui le caractérise, Molière livre ici une pièce dans laquelle il dévoile le monde de faux-semblants dans lequel évolue la société de l’époque.

Après nous avoir raconté la vie de Molière, presque entièrement dédiée au théâtre, Julia Prevosto nous invite à découvrir l’une des œuvres phares du dramaturge, Le Misanthrope, grâce à son résumé acte par acte. Elle poursuit son analyse en nous présentant le contexte de l’époque de la rédaction de la pièce. C’est ainsi que l’on découvre une partie du règne de Louis XIV. Vient ensuite l’analyse des personnages principaux : Alceste, Célimène, Philinte et bien d’autres encore. On entre ensuite dans le cœur de l’analyse avec l’approfondissement des thématiques principales : l’idéal de l’honnête homme, la misanthropie, l’art des faux-semblants, etc. Avant de conclure sur la réception de la pièce du vivant de Molière, mais aussi à travers les siècles, Julia Prevosto se penche sur l’écriture du dramaturge et accorde une attention toute particulière au comique qui transparaît et à l’art des dialogues.

J’aime écrire depuis toujours, et aujourd’hui, j’ai écrit un livre.

 

Publicités

9 réflexions sur “J’ai écrit un livre

  1. Que je suis heureuse pour toi !!!!! 😀 Et je ne sais pas si tu as vu mais les deux commentaires sur le site d’Amazon (lien que tu donnes) sont très positifs envers toi ! 😀
    Penses-tu renouveler l’expérience avec une autre oeuvre littéraire ?

    Aimé par 1 personne

  2. Depuis mes années lointaines de collège, j’avais un peu oublié la thématique du Misanthrope.
    Récemment, avec « Alceste à bicyclette », je m’y était de nouveau intéressé.
    L’analyse qu’en fait Julia Prevosto a complété mes lacunes.
    Son petit livre devrait être recommandé dans toutes les écoles.

    Aimé par 1 personne

  3. J’avais commencé à écrire, et surtout illustrer (parce que c’est ce que je préfère !) un conte pour enfant il y a quelques années. Mais je n’ai pas continué…
    En tout cas cette nouvelle mission a l’air bien chouette ! J’ai hâte de connaitre les prochaines œuvres que tu auras à traiter !

    Aimé par 1 personne

Laisser un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s