L’habit ne fait pas le moine, ni les livres !

IMG_20151007_190411

Aujourd’hui j’avais envie de vous parler des couvertures de livres. Je trouve ce sujet passionnant puisqu’il soulève la question de la dualité du livre : en tant que texte et en tant qu’objet. Pour moi, un livre doit être aussi beau que bon pour qu’il me comble parfaitement. C’est peut-être idiot, mais j’avoue être frustrée de lire un livre que je ne trouve pas « beau ». J’aime les collectionner, revenir souvent vers ma bibliothèque, frôler du bout des doigts les couvertures et me souvenir de mes lectures. Pourtant, de très belles découvertes sont passées entre mes mains en dépit de leur apparence, et au contraire, je me suis laissée tenter par l’esthétique pour finalement être déçue.

Mais inlassablement, c’est la même rengaine en librairie, j’ai du mal à acheter un livre qui n’accroche pas mon œil. Si vraiment je le fais, c’est que quelqu’un me l’a fortement conseillé. Et pour cause, dans cette avalanche de sorties littéraires, il faut réussir à se démarquer… Les maisons d’édition anglaises et américaines l’ont bien compris et proposent des livres qui se veulent de véritables objets de collections. Au grand dam des lecteurs français, les maisons d’éditions françaises délaissent souvent les couvertures originales pour innover  dans des terrains plus ou moins hasardeux ! Petit exemple parlant pour les deux éditions d’un même livre : à gauche l’édition originale, à droite la française…

Sans titre-2

Cela me fait me poser la question : pourquoi accordons nous autant d’importance à « l’habit » du livre ? Je connais des personnes qui contrairement à moi, ne sont pas atteintes par ce trouble, (coucou papa !) mais qui fort heureusement me donnent envie de lire des livres vers lesquels je ne me serais pas forcément tournée.  Faut-il donc préférer la sobriété (ou parfois le mauvais goût !) qui laisse la place au texte ou opter pour le « bling-bling » quitte à survendre l’intérêt du livre ? Vu comme ça… j’opterai évidemment pour la première réponse, et oui, et oui, je sais être raisonnée quand je le veux ! Et pour vous convaincre, je vais vous présenter 3 livres qui m’ont fait passer de superbes moments mais dont les couvertures ne m’attirent vraiment pas et 3 livres que j’ai achetés juste pour la couverture, mais qui n’ont pas été à la hauteur de mes espérances.

DSCN3120

Trois très bons livres qui ne sont pourtant pas mis en avant par leurs couvertures. Et c’est là que je comprends toute l’idiotie d’être repoussée par un visuel car sans les recommandations de mes proches je n’aurais sans doute pas eu l’idée de me pencher dessus. Alors à mon tour de vous les conseiller chaudement.

Le monde selon Garp est un classique de la littérature américaine qui soulève tout un tas de questions qui nous font réfléchir sur l’essence de l’Homme.

Eux sur la photo est un roman épistolaire que je n’ai pas pu lâcher ! les protagonistes découvrent au fil des lettres des secrets de famille passionnants et émouvants…

La nuit des temps m’a été conseillé à la fois par ma sœur et mon père et je comprends pourquoi… Depuis je suis devenue fan de Barjavel et je n’ai pas envie de trop me presser à lire tous ses livres…

DSCN3121

Deux livres  jeunes adultes et un contemporain… Je ne sais pas si je les ai trouvés vraiment mauvais, mais je me suis ennuyée du début à la fin. Je ne saurai comment développer pour ces trois là mais ce qui est vraiment drôle, c’est que je me rends compte en écrivant cet article que je trouverais presque plus jolis mes trois livres chouchou présentés plus haut, par rapport à ceux-ci… Vous allez vous dire que je me mélange les pinceaux et que je commence à perdre la boule, mais finalement, l’expérience d’une bonne lecture tisse un lien avec le livre, bien au delà du tangible.

Alors oui, je continuerai toujours à arpenter les rayons des librairies en m’extasiant devant tel ou tel livre qui est « vraiment trop beau », je lirai des histoires qui m’emporteront, ou non, j’admirerai toujours ma bibliothèque en quête de ma prochaine lecture, je soupirerait devant ce résumé qui a l’air tellement bon mais cette couverture qui ne me plaît pas du tout, puis je succomberai. Ce sont ce que j’appellerai mes petits tics de lectrice.

Et vous, dites moi tout ! Achetez vous parfois des livres juste parce que vous les trouvez beaux ? Trouvez vous cela complètement idiot ? Et puis tiens, conseillez moi des livres dont la couverture pourrait ne pas du tout m’attirer, ça serait bête de passer à côté d’un coup de cœur.

Publicités

14 réflexions sur “L’habit ne fait pas le moine, ni les livres !

  1. Bon je te le redis, j’adore ce titre d’article 😀 C’est hyper rare que j’achète un bouquin juste pour la couv, je peux jamais m’empêcher de lire le résumé ^^ Mais c’est clair qu’une belle couverture ça fait beaucoup pour un livre !! Genre les couvs des éditions anglaises d’Harry Potter elles tuent !! *-*

    J'aime

  2. J’aime aussi les belles couvertures, mais à condition qu’elles soient parties intégrantes du livre….
    une couverture rajoutée en papier ne me plait pas et je la jette tout de suite…
    chacun ses sales gouts!! 🙂

    J'aime

  3. Aaaah~ Les couvertures de livres… Toute une histoire !
    J’ai carrément créer un dossier « Belles couvertures » dans Mes Images pour les y enregistrer ! Becoming His de Mariah Dietz, Broken Chords de Carrie Elks, Divine d’Aven Jayce, Feel Again de Faith Andrews, #HATER de Cambria Hebert, Hush Hush de Becca Fitzpatrick, I’ll Meet Your There de Heather Démétrios, Love Abstract de B.L. Berry, Multiversum de Leonardo Patrignani, Play of Light de Debra Doxer, Stupid Girl de Cindy Miles… et j’en passe !

    Et parmi tous ceux-là, je n’en ai lu que… 3 ! hehehe. J’espère que les éditeurs français vont faire plus d’efforts au niveau esthétique pour nous vendre les livres qui valent la peine d’être lus parce que je suis malheureusement victime de l’achat compulsif via les couvertures !

    J'aime

  4. Je suis complètement d’accord avec toi : les maisons d’édition françaises ne sont vraiment pas fun ! Quand je vois les couv de livres anglo-saxons et leur équivalent en français, je me dis que je ne vis pas dans le bon pays… 😉
    Et oui il m’arrive d’acheter des livres parce que la couv me plait !!
    Tiens, j’ai commencé à lire Ravage de Barjavel, et j’adore !!! Comme toi je vais essayer de distiller mes lectures pour cet auteur !

    J'aime

  5. Il ne faut pas juger un livre par sa couverture. Et pourtant… ! J’avoue avoir acheté bien des livres à cause de leur jolie maquette. Après tout c’est comme un plat, il est peut-être bon mais, s’il est beau c’est encore mieux ˆˆ Les livres pratiques sont peut-être plus travaillés que la littérature. C’est dommage car on peut aussi avoir envie de découvrir une histoire à travers une image !

    J'aime

Laisser un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s