Wild, un livre, un film

DSCN3070

Je ne sais pas vous, mais j’adore lire un livre et apprendre qu’il a ou qu’il va être adapté au cinéma. Je suis à chaque fois curieuse de découvrir comment ce que je me suis imaginé durant des pages et des pages va être adapté à l’écran. J’essaye toujours de ne pas oublier que c’est une « adaptation » et qu’un film ne sera jamais un livre. À partir de là, je pense qu’on peut l’apprécier comme il se doit, et c’est d’ailleurs tous les petits écarts de l’histoire originale qui sont parfois très intéressants. Mais, j’écris j’écris, et qu’en est-il de Wild ?

À l’origine de tout cela, avant même que le livre soit publié, il y avait Cheryl Strayed. Cette histoire est son histoire. Un témoignage, en quelque sorte, de sa revanche sur la vie. Cheryl, l’auteur et l’héroïne de son propre roman a puisé dans ses carnets de voyage et ses souvenirs les mots qu’elle allait ensuite coucher sur le papier. Elle nous offre alors un récit de voyage, une histoire d’aventure, un roman initiatique, qu’on dévore sans limite.

2015Wild_Press_2_150115.article_x4

Son voyage ? Le chemin des crêtes du Pacifique, une randonnée de 1 700 kilomètres, le temps de réapprendre à vivre. Une grosse remise en question me direz vous ! Durant ma lecture, puis ensuite avec le film, j’ai été bluffée devant le courage que Cheryl arrivait à trouver même lorsque tout la poussait à abandonner. La douleur physique finit par prendre le dessus sur les blessures intérieures, et c’est peut-être ça qui l’a amenée à se surpasser… Il faut dire que Cheryl a vécu des choses qui l’ont entrainée dans un gouffre : un père  violent, la mort de sa mère, un divorce précoce, la drogue…

« Malgré mes hésitations, je sentais que je faisais le bon choix en continuant, comme si l’effort en lui-même était ce qui importait le plus. Comme si la beauté intacte de la nature qui m’entourait pouvait me rendre intacte moi aussi, en dépit de tout ce que j’avais perdu, de tout ce qu’on m’avait enlevé, de toutes les choses regrettables que j’avais fait subir tant aux autres qu’à moi-même, et de toutes celles que j’avais subies. »

Je me demandais de quelle manière le film allait retranscrire les pensées de Cheryl, ses réflexions en quelque sorte. Les réalisateurs ont choisi la voix-off, comme un incursion dans sa tête, très bonne idée ! Le film tout entier est d’ailleurs vraiment réussi, peut-être un peu court mais intense. Beaucoup de détails divergent évidemment, mais l’essentiel est là. Les flash-back nous apparaissent comme des bribes de vie parfois de façon saccadée, peut-être pour nous amener à comprendre le cheminement difficile à entreprendre pour reprendre pieds. Reprendre pieds par la marche, oui, ça paraît finalement logique.

EXCLU-Premier-extrait-de-Wild-en-VF-Reese-Witherspoon-est-prete-pour-une-folle-aventure_reference

Pour incarner Cheryl, c’est Reese Whiterspoon qui a été choisie. L’actrice est excellente et joue parfaitement son rôle. J’ai aussi beaucoup aimé la mère de Cheryl, jouée par Laura Dern (qui joue la mère encore une fois, dans Nos étoiles contraires). Cette actrice dégage la douceur et la joie de vivre qui lui donnerait presque l’air de la maman parfaite ! Mais tout cela pour dire que l’adaptation de Wild est vraiment à la hauteur du roman et m’a serré le cœur à bien des reprises…. Je me suis laissé entraînée dans ce voyage au goût d’infini, et j’en suis revenue terriblement  et simplement, touchée.

Si vous aimez les quêtes initiatiques, ce roman est définitivement fait pour vous. Peut-être avez vous vu (ou lu) Into the wild ? Je ne dirai pas que ce sont les mêmes histoires, pas du tout même, mais j’ai absolument adoré les deux. Peut-être ça sera votre cas ?

Publicités

4 réflexions sur “Wild, un livre, un film

  1. Je n’ai ni lu le livre, ni vu le film, mais ça me tente carrément ! Des mois que je veux acheter le livre, mais voilà, tellement de super livres à lire, Julia, ma petite Julia, vivrons nous assez vieilles pour engloutir tous les bouquins qui nous font de l’œil ?! Raaah, monde cruel !! (Je t’ai déjà dit que ton nouveau blog est tout joli ?? :-D)

    J'aime

  2. Ce livre et ce film me font saliver depuis que tu m’en parles… ! Et ta chronique n’a fait que renforcer l’envie de lire et de voir cette histoire. Peut-être plutôt au printemps, je sens que ça donne envie d’enfiler ses baskets !

    J'aime

Laisser un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s